Mi-mars, petite ballade matinale dans le bosquet à côté de la maison, le temps est sec et doux, et pas grand chose à pixeller. Le bosquet n’est pas exploité et les arbres morts tombés se dégénèrent dans une seconde vie. En soulevant l’épaisse couche de mousse de l’un d’entre eux, sorte de manteau hivernal, je suis surpris de trouver Triturus marmoratus, le Triton marbré, semblant indifférent à ma présence. Cet amphibien de grande taille est plutôt rare en forêt d’Orléans et plus rare est de l’apercevoir. Pour son nom de baptême, le grec et le latin se sont associés. Triturus :  mot grec   »gardien de la mer qui ont des queues », marmoratus : mot latin « marbre ». Le Triton marbré se reproduit en milieu aquatique où la femelle ponds ses œufs. Cette espèce ne supportant pas trop la présence de poissons, elle va rechercher les mares forestières. Espèce protégée au niveau national, il s’hybride avec le Triton crêté (Triturus cristallus) pour donner le Triton de Blasius. Aux côteaux sur la commune de Les Bordes.

        CLASSIFICATION

  • Règne       : Animalia
  • Division   : Chordata
  • Classe       : Amphibia
  • Ordre        : Urodela
  • Famille     : Salamandridae
  • Genre        : Triturus
  • Espèce      : marmoratus