Au début du mois de juin, je vous ai parlé des Thomises en vous présentant Ebrechtella tricuspidata. Avec Misumena vatia sa cousine, je pourrais reprendre mes propos, la différence n’étant pas si grande entre les deux. La Thomise variable chasse généralement sur la corolle des fleurs, de préférence blanche ou jaune pour mieux profiter de son don d’homochromie adaptive. L’homochromie est l’aptitude de certaines espèces animales à harmoniser leur coloration avec celle du milieu où elles vivent, de façon permanente ou temporaire. Nous comprenons mieux les différences de couleurs entre les individus. Une Thomise variable jaune deviendra blanche en quelques jours si son nouveau territoire de chasse est des fleurs blanches. Les formes blanches peuvent être verdâtres ou bleuâtres. Le mâle, plus petit que la femelle, trois ou quatre millimètres pour lui, neuf à onze pour elle, varie beaucoup moins. L’araignée caméléon possède parfois des bandes rouges sur les côtés de l’abdomen. Deux bandes vertes sur les côtés du thorax sont pratiquement toujours visibles. Misumena vatia partage le don d’homochromie avec une autre de ses cousines, Thominus onustus dont l’abdomen est plus triangulaire. La Thomise variable est une araignée courante des prairies et des lisières de la forêt d’Orléans, mais son mimétisme la rend plus que discrète.

        CLASSIFICATION

  • Règne          : Animalia
  • Division      : Arthropoda
  • Classe           : Arachnida
  • Ordre            : Araneae
  • Famille         : Araneidae
  • Genre            : Misumena
  • Espèce          : vatia